Prudence avec les plans « Achetez maintenant, payez plus tard! »

29 Sep 2013
Mousetrap with money

Les offres de financement des magasins sont supposément pratiques puisqu’elles vous
permettent d’obtenir le bien désiré tout en échelonnant (et comment!) le paiement dans le
temps. Durant une session de magasinage, un vendeur déterminé s’approche de vous en disant : « Vous pouvez acheter maintenant et ne payer aucun versement avant 24 mois! Gâtez vous! ». 

Méfiez-vous, plutôt! Dans le domaine de la vente au détail, les cadeaux se veulent plutôt rares. Et au-delà du contrat complexe et des clauses rédigées en petits caractères, c’est votre budget qui risque de souffrir, tôt ou tard, de cette mauvaise habitude de consommer immédiatement en échange de considérations ultérieures!

Des conseils à se rappeler avant « d’acheter maintenant, payez plus tard! »

1. Questionnez le représentant des ventes sur tous les types de frais qui pourraient s’appliquer en cours de transaction.

2. Sachez que la loi encadre la vente à tempérament de façon particulière. Ce type de
transaction permet au vendeur de demeurer propriétaire du bien jusqu’à réception du
paiement complet de la somme due.

3. Vérifiez si l’adhésion à une carte de crédit est nécessaire et quelles sont les modalités qui lui sont associées.

4. Assurez-vous d’avoir payé la totalité du montant dû à la date d’échéance pour éviter d’avoir à subir le plein taux d’intérêt applicable suite à la promotion.

5. Si possible, payez au moins l’équivalent des taxes au moment d’effectuer la transaction.
Sachez aussi que selon la Loi sur la protection du consommateur, le commerçant doit mentionner que le financement « sans intérêt » ne s’applique qu’au montant du bien et que les taxes doivent être payées dès l’achat, si tel est le cas.

6. Validez votre compréhension du contrat avant de le signer, et demandez l’avis de votre douce moitié avant de procéder. Aussi, lisez les petits caractères associés à ce type de transaction.

7. Examiner régulièrement vos relevés de compte pour en déceler toute irrégularité, erreur ou modification à la convention d’utilisation du produit financier concerné.

8. Remettez-vous en question, avant de signer: Avez-vous vraiment besoin de ce bien?
Pourquoi n’êtes-vous pas en mesure de payer le montant total immédiatement, sans avoirrecours au financement?

De toute façon, pensez-vous réellement qu’acheter du mobilier de salon par l’entremise de 50 paiements égaux « sans intérêt » se veut une astuce financière digne de ce nom? Dans un autre ordre d’idées, des millions de voitures se vendent annuellement et pourtant, seulement quelques propriétaires sont réellement en mesure d’en assumer l’achat au comptant, sans financement. Un prêt automobile exige le paiement d’intérêts sur un actif qui se déprécie avec le temps. Un terme de 72 ou 84 mois pour payer une voiture s’avère donc une stratégie vouée à l’échec.

Dans un autre ordre d’idées, n’oubliez pas que certains gadgets deviennent obsolètes et se
veulent vite dépassés par de nouvelles technologies. Ainsi, et avant même d’avoir effectué le dernier paiement, le consommateur réalise que le bien financé se veut déjà désuet… Quoi qu’il en soit, la conclusion demeure toujours la même: ne perdez pas de vue votre capacité réelle de payer, et fiez-vous à votre budget avant d’effectuer une dépense importante.

Inspiré de: Protégez-Vous.ca




DOMINIQUE LAMY
Suivez-moi sur Twitter: @domlamy

Publié dans Blogue, Chronique financière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.