Mettre de l’ordre dans vos finances personnelles en six étapes

23 Mai 2012

(deuxième partie – mercredi 23 mai)

Vous vous sentez désormais en contrôle de vos finances personnelles après avoir suivi les trois premières étapes présentées hier? Retroussez de nouveau vos manches, le travail est loin d’être terminé!

4) Gérez vos comptes avec soin: À quoi bon avoir 7 comptes de banque différents? Quels avantages obtenez-vous en éparpillant vos avoirs auprès de 4 institutions différentes? Est-ce vraiment fort utile de détenir 5 cartes de crédit à votre nom? En fait, il peut parfois s’avérer judicieux de consolider certains comptes d’actifs auprès d’une même institution financière. Par exemple, certains courtiers à escomptes permettent l’obtention d’une commission de 9,99 $ par transaction boursière lorsque le client détient plus de 50 000$ en REER. Le consommateur qui possède deux comptes distincts avec 25 000$ dans
chacun, auprès de deux courtiers différents, continuera de payer entre 19,99$ et 24,99$ par transaction effectuée. En regroupant certains actifs, vous pourriez détenir un pouvoir de négociation supplémentaire auprès de votre banquier. Mieux, votre travail de gestion s’en trouvera simplifié.

5) Un café avec votre conseiller: Si vous n’avez pas de plan financier, il est temps d’en établir un pour déterminer vos objectifs et pour s’attaquer à la gestion de vos dettes. Annuellement, vous devriez vous assurer de prendre un rendez-vous avec votre conseiller en sécurité financière. Est-ce que le plan de match établi au préalable tient la route? Est-ce que les dernières fluctuations boursières vous ont empêché de dormir? Votre aversion au risque a-t-elle changé? Dans le texte «Consulter un conseiller, c’est payant», publié sur Conseiller.ca, le lecteur peut prendre connaissance des propos de Charles Sims, président de l’Institut des fonds d’investissement du Canada, qui fait remarquer que «les conseillers améliorent les connaissances financières de leurs clients, les encouragent à développer une
culture de l’épargne et des placements, et les assistent dans l’élaboration d’un plan financier», explique-il. Alors, qu’attendez-vous?

6) Un meilleur contrôle de vos dépenses: En réduisant vos dépenses, vous disposerez davantage d’argent pour l’épargne ou le remboursement de vos dettes. Passez en revue le budget familial pour bien déterminer vos différents postes budgétaires. C’est aussi l’occasion de déterminer quelles sont les dépenses variables et discrétionnaires dont vous pourriez plus facilement vous passer. Un budget personnel peut facilement se réaliser en 20 minutes, une fois toutes les informations nécessaires à sa complétion colligées. Cet investissement de temps est un «désagrément» plutôt mince comparativement aux sept bonnes raisons de réaliser son budget personnel.
***

Bref, c’est en étant organisé et en possédant toute l’information disponible qu’il vous sera possible d’améliorer votre portrait financier. La réussite financière dépend de votre décision à vouloir prendre votre situation en main dès maintenant. Rien ne sert de procrastiner. Organisez-vous et bénéficiez rapidement d’une harmonie familiale accrue, d’une plus grande paix d’esprit et d’une précieuse liberté de décision qui manquent cruellement à ceux qui refusent de s’engager à mettre de l’ordre dans leurs finances personnelles respectives.



DOMINIQUE LAMY

Suivez-moi sur Twitter: @domlamy

 

Publié dans Blogue, Chronique financière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.