L’importance d’établir ses priorités budgétaires

23 Oct 2012
The questionnaire

Très peu de gens prennent la peine d’établir leurs priorités budgétaires. Pourtant, et même lorsqu’il est question de finances personnelles, la nécessité de réfléchir avant d’agir se veut le préambule à toute réussite. Financièrement parlant, que souhaitez-vous? À court, moyen et long terme?

Souhaitez-vous être au volant de cette voiture sport qui vous titille l’esprit depuis le début de votre quarantaine? Vous serait-il préférable d’opter pour le REEE (Régime enregistré d’épargnes-études), pour ainsi donner un coup de pouce aux études supérieures de vos enfants? Ceux-ci devraient-ils pouvoir fréquenter l’école privée?
Devriez-vous plutôt diriger vos surplus vers votre REER (Régime enregistré d’épargne-retraite), en vue de récupérer une économie d’impôts appréciable qui pourrait ensuite être appliquée en guise de remboursement hypothécaire anticipé? Une belle retraite dorée, ça vous chante? Et ce voyage, dont vous parlez tant? Pourquoi ne pas ouvrir un CELI (Compte d’épargne libre d’impôt), dans l’objectif de faire fructifier les sommes déposées dans l’attente de ce séjour en Italie? Et pourquoi? S’agit-il de votre priorité absolue? Quelle est la logique derrière vos choix budgétaires?

L’importance d’établir son budget personnel se veut une évidence. Par contre, et au-delà des formules mathématiques qui permettent de connaître la résultante de cette opération, la réflexion associée à votre situation financière personnelle se doit d’être suffisamment avancée pour vous permettre d’identifier clairement vos priorités budgétaires.

La réflexion se veut l’étape préalable au succès. Au même titre qu’un joueur de hockey qui se présente en fusillade devant le gardien adverse se doit d’identifier dès le coup de sifflet la bonne feinte à effectuer ou de la même façon qu’un chef de parti politique se doit de consulter son équipe avant d’y aller de promesses électorales, l’épargnant doit rédiger sa stratégie budgétaire avant de pouvoir s’adonner à compléter son budget par l’entremise de son logiciel préféré.

D’après le deuxième sondage annuel de RBC – Ipsos Reid sur l’endettement publié récemment, 51% des Canadiens jugent qu’il est plus important de rembourser leurs dettes que d’épargner et d’investir. À l’inverse, une très faible minorité de Canadiens (8%) croient qu’il est plus important d’épargner et d’investir pour l’avenir que de rembourser leurs dettes. Mais peu importe ce que les autres font: à vous de bien comprendre l’importance d’établir vos priorités budgétaires et de vous en tenir à votre plan de match.

Votre réussite financière en dépend!




DOMINIQUE LAMY
Suivez-moi sur Twitter: @domlamy

 

Publié dans Blogue, Chronique financière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.