Comment faire abstraction des influenceurs pour garder le cap sur votre budget

30 Nov 2016

trouser-pockets-1439412_1920-2

Des influenceurs vous en rencontrez tous les jours, vous vivez probablement avec certains d’entre eux. Vos enfants, votre conjoint (te) sont les premiers et les plus efficaces des influenceurs. Je veux la dernière console vidéo ; il y a de nouvelles poupées « Monster High » au magasin ; chéri pourquoi on ne refait pas la cuisine ; un voyage à Varadero pendant les fêtes ça ferait du bien; le nouvel iPhone vient de sortir le mien à deux ans, j’ai le goût de changer. J’imagine que vous vous reconnaissez dans ces affirmations. C’est la nature humaine de toujours en vouloir plus.

Des influenceurs en dehors de la maison, il y en a aussi plusieurs. Amis, vendeur de tout acabit, votre banquier, agent d’assurance. Venez souper avec nous sur la terrasse de Chez Boulay pour fêter la venue du printemps ; vous devriez acheter une cravate avec cette chemise, cela vous ferait très bien ; vous devriez prendre un REER dans notre banque ils sont très avantageux ; vous devriez avoir une assurance invalidité plus élevée, vous ne voulez pas laisser vos enfants dans le trouble ; etc.

Certaines de ces dépenses peuvent être budgétées, un voyage, une sortie entre amis ou les cadeaux pour les enfants. Les influencent qui font mal à son budget sont celles qui sont imprévues et effectuées sur un coup de tête.

Tenir au courant votre famille de votre budget devient un élément de persuasion important lorsque c’est le temps de dire non ou plus tard. Je ne peux t’acheter ce jeu immédiatement, mais j’ai prévu un budget pour ton cadeau de fête, ce sera le bon moment. Chéri on pourrait commencer à mettre de côté 1000$ chaque mois et l’an prochain nous aurons les moyens de refaire la cuisine. C’est tout as fait normal de mettre de côté un petit montant, 20$ par semaine par exemple, pour pouvoir se payer un bon repas au restaurant tous les deux mois, on doit quand même se faire plaisir.

Pour les vendeurs, il faut savoir dire non ou je vais y penser. Règle générale lorsque l’on prend le temps d’y penser, il est plus facile de résister à un achat impulsif. Il y aura toujours une autre vente en réduction pour acheter la fameuse cravate.

En résumé, on doit garder la tête froide lorsqu’il est question d’argent, connaître son budget, ses limites et savoir dire non, poliment, aux influenceurs qui nous entourent.




Publié dans Blogue, Chronique financière

Les commentaires sont fermés.