Aurez-vous assez d’argent pour la retraite ?

24 Oct 2013
Pieds dans le sable_3

Il peut s’avérer complexe d’estimer avec exactitude le montant requis pour se la couler douce lors de la retraite. Plusieurs facteurs entrent d’ailleurs en ligne de compte pour procéder au calcul en question.

1) Vos objectifs à la retraite et le mode de vie souhaité

Le montant à accumuler varie en fonction de ce que vous souhaitez faire à cette étape privilégiée de votre vie. Bien évidemment, le retraité qui souhaite s’offrir deux voyages
annuellement doit accumuler un pécule plus important que celui qui aspire à rester dans son coin de pays, à lire ses auteurs de prédilection, à s’occuper de son jardin et à faire de la course à pied. Le fait de conserver ou de vendre la maison familiale, d’épargner pour financer les études des petits-enfants, de posséder une deuxième voiture ou de travailler à temps partiel sont d’autres éléments du mode de vie convoité qui risquent de faire varier le capital financier nécessaire.

2) Les dépenses envisagées à ce moment

Il s’agit de réfléchir à vos habitudes de dépenses actuelles et de les comparer aux dépenses que vous prévoyez à la retraite, en fonction des objectifs que vous vous êtes fixés à l’étape
précédente. La théorie souligne que pour avoir le même niveau de vie à la retraite, il vous
faudra environ 70 % du revenu annuel avant impôt gagné pendant vos trois dernières années sur le marché du travail. Attention, cependant ! Pour certaines personnes, 60 % des gains d’emploi peuvent suffire pour avoir une retraite confortable; pour d’autres, ce sera davantage. La règle des 70% n’est pas nécessairement une finalité en soi. Elle se veut un guide précieux, qui se doit d’épouser le mode de vie envisagé au moment de la retraite.

3) L’âge de votre retraite et votre espérance de vie

Un retraité de 60 ans dont l’espérance de vie est de 90 ans devra donc avoir un capital financier suffisant pour couvrir 30 années consécutives de retraite. Parfois, mieux vaut repousser le projet « Liberté 55 » de quelques années dans l’espoir de maximiser son pécule financier.

4) Et bien davantage…
Détenir un endettement excessif à quelques pas du jour « J », l’obtention de rendements
anémiques, l’état de santé de l’éventuel retraité et le fait de pouvoir compter sur un régime de retraite auprès de son employeur sont d’autres facteurs qui viennent influencer le montant d’épargne nécessaire pour la retraite.

Quoi qu’il en soit, l’idéal, c’est d’épargner, plus tôt que tard. Incontestablement, le budget
demeure votre meilleur outil pour y arriver. À l’heure de rédiger ces lignes, près d’un travailleur québécois sur 5 ignore d’où proviendront ses revenus à la retraite, selon le sondage de Question Retraite publié le 8 octobre dernier.

Source de l’image: Image



DOMINIQUE LAMY
Suivez-moi sur Twitter: @domlamy

Publié dans Blogue, Chronique financière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.